plan libre oscillation #1

Une console de mixage bleu métallisé, deux ou trois mètres de bande bouclée sur un magnétophone : le paysage est latent, prêt à être parcouru. Les mises en oscillation, parfois ténues, parfois brutales, constituent une exploration progressive, concentrique du dispositif.

**

Ce programme a été réalisé à partir de sessions d’improvisation visant à écouter la diversité sonore disponible avec une console sans entrées1 et un Revox intercalé dans une des boucles de signal de cette console. Surprenamment, des sons plus nombreux que prévus ont été obtenus. C’est aussi à partir des manipulations de la bande (effacement partiel, distance et vitesse de lecture variables) que cette variété s’est créée. Le montage a consisté à fondre-enchaîner quelques passages harmoniques pour les densifier (la piste 1 principalement) et à isoler des moments qui frôlaient l’équilibre entre stase et progression.


  1. tentative de traduction de no-input mixer, c’est à dire l’usage d’une console de mixage comme machine à larsen ^