…à la recherche d’un environnement de travail sonore “en direct”: bilan, perspectives

?

Cette note fait référence à la première de ce journal et éclaire les chemins suivis depuis lors. En deux ans de travail, de nombreuses choses ont changé. L’environnement que je cherchais alors à développer n’a pas évolué beaucoup plus loin que l’état qui en est décrit.

Quelques mois après cette note, la côte Pacifique, son atmosphère irréelle, le choc esthétique de ses paysages, ont été le cadre propice de résurgences et transformations. J’en ai rapporté un filtre1 dont les sonorités se sont depuis glissées dans de nombreuses pièces.

Le synthétiseur modulaire s’est révélé un outil de travail du son “en direct” plus efficace et fructueux que mon outil logiciel à peine élaboré. La tactilité de l’interface et le caractère méditatif de sa mise en action apportent au sentiment d’immédiateté et de profondeur latente.

territoires et matières

De l’usage de la matière (sonore) comme restituant d’une marche dans le territoire. Une cartographie indicible. Le contrôle total qui s’exerce sur les reliefs dessinés à la table de montage, avec sa dialectique de la vision globale aux détails infimes. Comment transmettre un flux plutôt qu’une sculpture.

amasser, écrire, jouer

De la difficulté de composer en verrouillant un système, à contre-emploi de sa liberté intrinsèque.

C’est ainsi que je reviens — presque — à l’état initial: utiliser le laptop, dans sa dimension éminemment intime2, comme outil de création mais surtout de performance. La différence entre ces deux cycles: des lectures, un contrôleur supplémentaire, et pour chaque version de l’outil, la tension vers une idée formelle ou musicale définie et des recherches de malléabilités sonores en balises parsemées.

C’est dans la prochaine note que sera évoqué une itération particulière, en cours d’élaboration, d’outil-composition-performance, dans laquelle de nombreuses idées, parfois anciennes, se rejoignent dans mon agitation bruyante du présent.


  1. Three Sisters, dont le nom résonne pour moi comme un pont entre le relief volcanique de l’Oregon et l’Europe de Tchekhov. ^
  2. pour reprendre la proposition formulée par Holly Herndorn. ^